La Recherche-Action-Transmission (RAT)

Le Territory Lab n’est pas un organe de recherche à part entière, il est une Recherche-Action-Transmission (RAT). Un objet hybride qui tente des idées, postures, actions expérimentales.

Quel cadre pour cette RAT ?

La définition de la Recherche-Action par l’Institut National de Recherches Pédagogiques (INRP) nous guide pour donner un cadre initial à ce processus : « Il s’agit de recherches dans lesquelles il y a une action délibérée de transformation de la réalité ; recherches ayant un double objectif : transformer la réalité et produire des connaissances concernant ces transformations ».

Nous y avons ajouté la transmission, dans l’idée de créer un cycle pédagogique qui permette de restituer les apprentissages et de les enrichir de manière dynamique.

1. La Recherche-Action-Transmission s’articule autour de questions de recherches, de postulats, de principes d’action et d’un collectif dit “chercheur“.

2. Elle propose des hypothèses, crée et observe des expérimentations, les qualifie, les capitalise, les transmet et se réorganise sur les résultats obtenus pour continuer à agir.

3. Ce processus est en lui-même une expérimentation dont les contours se définissent dans l’action.

Qui porte le TYL ?

L’un des principes d’action du Territory Lab était de ne pas recréer une organisation possédant sa propre structure juridique et de l’intégrer dès sa genèse à des organisations de son territoire.

Le Tyl est ainsi co-porté par deux organisations reliées par une convention de partenariat.

L’association Biovallée est garante de l’intérêt général, du lien avec le projet Biovallée, de la montée en compétence et de l’ancrage territorial du Tyl.

La Scop NovaSens est garante de l’intérêt économique, de la dimension opérationnelle et commerciale ainsi que de l’ouverture du Tyl aux autres territoires.

Les axes de la RAT

La RAT du territory Lab se structure sur l’interaction entre le territoire et l’organisation.
Ils se relient par un postulat : une évolution de paradigme sur les dynamiques territoriales implique la création d’un nouveau paradigme d’organisation.

Le territoire

Une question de recherche
Qu’est-ce qui rend un territoire vivant ?
Ou comment favoriser une culture régénérante de transition pour les projets de territoire ?

Des hypothèses
– le territoire est un ancrage culturel collectif
– le vivant et ses principes sont des leviers régénérateurs
– l’innovation sociétale est un vecteur de sens

Des postulats
– Passer du territoire objet au territoire sujet – un territoire est un écosystème vivant
– Un territoire est singulier et universel, il relie local et global.
– Un territoire est un ancrage et une condition commune pour le dialogue entre les humains, avec les autres vivants.
– Un territoire est une école, il nous habite et nous enseigne le lien au vivant
– La transition sociétale est une opportunité pour faire culture sur le territoire.
– Il existe des dynamiques régénératives pour la vie d’un territoire.

L'organisation

Une forme de projet singulière
La genèse du Territory Lab s’est pensée dans l’expérimentation d’une nouvelle forme de projet qui soit au service de :
– son propre développement – son autonomie
– l’évolution vivante de son territoire d’ancrage – sa redevabilité territoriale

Des principes d’actions et des observations
Il s’est créé autour de principes d’actions qui permettent d’observer :
– Si le Territory Lab, en tant que nouvelle organisation actrice de la vallée de la Drôme, favorise ou non la dynamique de transition territoriale.
– Ce que les principes d’action choisis génèrent en terme d’innovation entrepreneuriale pérenne et vivante.

Découvrir les principes d’action

Un collectif “Chercheur”

Ce collectif “Chercheur” s’est fondé au fil de l’eau, par sédimentation de complémentarités et de co-créations croisées.
Il regroupe des individus liés à la dynamique de vie de la Vallée de la Drôme et acteurs experts d’une facette de la transition. Certains vivent dans la vallée, d’autres ailleurs, tous ont en commun un intérêt pour ce territoire.

Découvrez les territoire(s) de la recherche-action-transmission

Le Territory Lab a émergé depuis l’humus de la vallée de la Drôme.
Là sont ses racines et le lieu de développement de ses expérimentations.